Séminaires

•Hervé Mazurel et Sylvain Venayre,  

L’Europe des guerres lointaines. Représentations et sensibilités. 1820-1930

 

Les « guerres lointaines » : on en parlait beaucoup dans l’Europe du xixe siècle. Elles avaient pour cadre les confins du continent, de la Grèce à la Crimée ; le Nouveau Monde des armées de Bolivar, des volontaires garibaldiens, de l’intervention française au Mexique ou de la guerre de Sécession ; l’immense Asie, depuis l’Afghanistan jusqu’à la Chine et à la guerre russo-japonaise ; l’Afrique mal connue, de l’expédition d’Alger à la guerre des Boers ; les mers du Sud, enfin, où un certain nombre de conflits accompagnèrent la désignation nouvelle de l’océan dit « Pacifique ». Ouvert cette année, ce séminaire se propose d’étudier, non pas exactement les guerres elles-mêmes, mais l’écho qu’elles eurent en Europe. Comment y furent diffusés et reçus les récits d’expériences de ceux qui les vécurent, soit comme soldats, soit comme témoins directs ? Comment ces guerres furent-elles représentées – par la presse, par l’image, par les objets, par le spectacle ? Que pouvons-nous savoir des modalités de leur appropriation par les différentes opinions publiques ? En quoi participèrent-elles, à leur manière, de la définition de l’identité européenne ? Telles sont les questions qui nous guideront cette année pour construire, au croisement de l’histoire des représentations et de celles des sensibilités, un objet d’histoire original : les « guerres lointaines » des Européens du xixe siècle.

 

Le séminaire a lieu un mercredi sur deux de 17 à 19 heures en salle Picard 2 (Sorbonne, escalier C, 3e étage, couloir droite).  Programme Programme

 

 

 

 • Jean-Marc Sorel

Master 2 Géopolitique : Analyse juridique des conflits territoriaux et maritimes

 

La première partie de cet enseignement est consacrée aux caractéristiques juridiques du règlement des conflits territoriaux et maritimes aujourd'hui : règlement pacifique des différends (négociation, conciliation, médiation, arbitrage, modes juridictionnels) et non pacifique (recours aux sanctions économiques et à la force, système de la Charte des Nations Unies), ainsi que les principales juridictions intéressées par les conflits territoriaux et maritimes. Il se concentre ensuite spécifiquement sur le règlement des conflits territoriaux en dégageant les principales règles juridiques applicables à ces conflits, puis en étudiant plusieurs cas pratiques de règlement de ces conflits devant la Cour internationale de Justice. La même démarche est suivie pour le règlement des conflits maritimes.  

 

Lundi (31 octobre ; 7, 14, 21, 28 novembre ; 5 décembre), 17h30 - 19h30 , salle 412, centre Panthéon

 

• Franck Debié, (ENS)

Master 2 Géopolitique : Géopolitique et géostratégie du monde post bipolaire

 

Géostratégie : présentation des méthodes et des thèmes de la géostratégie (XIXe-XXe-XXIe)

Acteurs et codes géostratégiques

Les géostratégies navales et ferroviaires

Géostratégies de la Guerre froide

Géostratégie des Nations unies

Géostratégie des puissances contemporaines : Etats-Unis, Chine, Inde, Turquie

La France, puissance géostratégique ?

 

Vendredi (14, 21, 28 octobre ; 4, 18, 25 novembre ; 2, 9, 16 décembre), A2 ENS boulevard Jourdan

 

• Hervé Drévillon et Bernard Gainot  

La bataille dans la guerre moderne ( des guerres d'Italie à la guerre de 1870 -1871) : histoire et historiographie

 

Pendant longtemps, l'attention des historiens du fait guerrier s'est focalisée sur le moment de la bataille, au point de donner naissance au paradigme historiographique de l'histoire bataille. Cette focalisation excessive sur l'événement a justifié le long discrédit qui a accablé cette façon d'écrire l'histoire, jusqu'à ce que Georges Duby en propose, dans le Dimande de Bouvines une approche renouvelée. Depuis, les voies de l'histoire bataille se sont diversifiées en s'inspirant, notamment, de l'anthropologie, selon le modèle proposé par Georges Duby. Ce renouvellement appelle aujou'dhui un bilan critique, qui constitue l'un des objectifs de ce séminaire. En particulier, nous nous interrogerons sur la pertinence de la bataille comme mesure de la guerre. Si le temps de la guerre moderne peut être considéré comme "l'âge des batailles" (selon le titre du livre de Russell Weigley, The age of Battles), il paraît nécessaire d'articuler la saisie du fait guerrier à l'échelle de la bataille avec d'autres niveaux d'analyse. A l'échelle micro-tactique, la prise en compte du combat a montré qu'elle pouvait dégager de nouvelles perspectives. A l'autre extrémité du spectre, l'échelle de la campagne permet de mettre en évidence des phénomènes que la focalisation sur la bataille tend à occulter : l'importance de la logistique, l'attrition, le lien entre le politique et le militaire, etc. Il s'agira ainsi, au cours de ce séminaire, de saisir l'objet bataille comme un jeu d'échelles.

Outre ce programme, un travail collectif d'édition critique de mémoires issus de la sous-série 1M sera mené en partenariat avec le Service Historique de la Défense.

 

Le séminaire se tient en Sorbonne tous les jeudis, de 15 à 17h, dans la bibliothèque du CRHM, escalier R, galerie J.-B. Dumas. programme-Drevillon-Gainot programme-Drevillon-Gainot  

 

Alyan Aglan - lcl Rémy Porte (CDEF)

Master 1  : Guerre, politique et sociétés : Les cultures stratégiques XIXe-XXe siècles

 

Séminaire annuel Lundi 9h00-11h00, salle Picard 3

 

Ce séminaire, mené en collaboration avec le Lieutenant-colonel Rémy Porte, s’adresse aux étudiants de M1 et est ouvert aux officiers poursuivant une scolarité dans l’enseignement supérieur.

L’expérience de la guerre, de l’époque des campagnes napoléoniennes à nos jours, a nourri une intense réflexion sur l’art (ou la science) militaire et la manière dont les sociétés perçoivent et envisagent les conflits présents et à venir. La réflexion stratégique, propre à chaque nation, à chaque entité ou aire culturelle, aussi vieille que les conflits eux-mêmes, connaît à partir du XIXe siècle un développement exceptionnel avec l’accroissement des effectifs sous les armes (service militaire) et les profondes évolutions technologiques. Produits de l’histoire des peuples et de l’évolution des sociétés, les cultures stratégiques nous éclairent sur les courants profonds qui irriguent la réflexion intellectuelle comme sur les ambitions ponctuelles des nations dans les différents domaines de l’activité humaine. Comment envisager les guerres du futur en tirant les enseignements des guerres passées ? Comment évoluent les conceptions et les perceptions de la nature de la guerre au XIXe puis au XXe siècles ? Quels sont les principaux acteurs stratégiques ? Comment les différents facteurs politiques, économiques, culturels, techniques et financiers participent-ils, au fil du temps, à la construction d’une vision particulière de la guerre et à la définition des objectifs stratégiques des Etats ? A travers l’étude des textes fondateurs des théoriciens et des praticiens de la guerre, il s’agit de confronter la notion de culture stratégique à l’approche historienne. PROGRAMME Aglan - Porte PROGRAMME Aglan - Porte

 

 

• Alya Aglan et Nicolas Offenstadt
M1/M2  Guerre, politique et sociétés : historiographie des deux guerres mondiales.
Séminaire annuel  Vendredi 10h00-12h00 salle Picard 3


Ce séminaire est destiné aux étudiants de Master 1 et 2 qui s’intéressent aux études sur la guerre, au croisement de l’histoire militaire, politique, économique et sociale, culturelle et religieuse en prenant en compte les apports de l’ensemble des sciences humaines et sociales. Le premier semestre sera consacré aux principales problématiques et à l’évolution de l’historiographie, française et étrangère, des deux guerres mondiales dans une perspective comparatiste tandis que le second semestre sera centré sur le développement des thèmes liés à la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit de s’interroger sur l’adaptation constante au présent des méthodes de recherche et des angles d’approche, sur le renouvellement des sources utilisées par les historiens selon les époques auxquelles surgissent les questionnements. Comment évoluent les réflexions sur la guerre et sur la paix dans le premier XXe siècle, sur les relations entretenues par les démocraties, les régimes autoritaires ou les dictatures avec les forces armées, sur le rôle des acteurs dans la guerre ou l’implication des civils dans les conflits, sur les rapports entre individus, communautés et Etats, entre occupant et occupés. A travers l’étude de documents, dont le statut doit être préalablement défini, les chantiers, anciens et nouveaux, seront examinés dans une perspective de connaissance des multiples enjeux soulevés par les recherches historiques dans les sociétés contemporaines. Programme Aglan - Offenstadt Programme Aglan - Offenstadt

 

 

• Agnès Devictor

M2 en Histoire du cinéma, Séminaire : Islam, guerres, archives : enjeux de l’image au Moyen-Orient
Ce séminaire analyse des corpus de films tournés en temps de guerre, à partir des années 80, par des protagonistes d’un conflit, au Moyen-Orient. Après avoir posé la question du rapport de l’Islam à l’image (d’un point de vue théologique et historique), il interroge la production de ces films (qui les commande ? qui les tourne ? comment ?) et ce qu’ils montrent des conflits. Par ailleurs, ce séminaire étudie les enjeux  politiques et mémoriels que ces archives filmiques représentent pendant et après les guerres.
Les séances ont lieux le mardi de 16h à 18h salle Demarge, INHA, 2 rue Vivienne.

 

 

 

 

• Corine Defrance, Maryvonne Le Puloch, Fabrice Virgili, Annette Wieviorka et Eva Weil

Traces de guerre, réparations et enjeux de réconciliation

 

Quelles sont les voies possibles d’un vivre ensemble, voire d’une réconciliation quand un conflit – guerre mondiale, guerre entre deux nations, guerre civile – a opposé dans la violence des populations ? Est-il possible de (re)vivre ensemble ? L’après génocide peut-il être assimilé à une sortie de guerre ? Quelles sont les traces laissées par ces conflits et comment peut-on les étudier ? Notre séminaire interroge les voies multiples qui ont été choisies au cours du xxe siècle pour mettre fin aux conflits et parfois assurer la réconciliation entre populations ou entre nations (procès ; réparations, « repentances »...). 
Ce séminaire poursuit donc une réflexion engagée en 2007, notamment lors des journées d’étude sur le massacre de Nankin et sur le futur du site d’Auschwitz (11 mai 2010) et le voyage à Berlin (juin 2009).

Il est interdisciplinaire (l’histoire, mais aussi l’anthropologie, la psychanalyse, le droit, la littérature, le cinéma…) ; il ambitionne la comparaison internationale. Trois notions essentielles sont utilisées, explicitées et approfondies. Celle de traces de guerre d’abord – traces psychiques comme traces matérielles ; traces individuelles qui s’expriment notamment dans la littérature ou traces collectives par exemple par le biais de la commémoration ou de l’érection de mémoriaux ; traces envisagées aussi du point de vue du genre. Cette notion a l’avantage de permettre le dépassement des historiographies actuelles, devenues maintenant classiques, de « la mémoire des guerres » et des « violences de guerre » ; celle de réparations, ensuite, terme dont nous continuerons à décliner la polysémie. Celle de réconciliation, avec ses connotations religieuses et morales, qui renvoie moins à un état qu’à l’ensemble du processus politique et sociétal de rapprochement.

Le séminaire 2011-2012, dont le programme sera mis en ligne en septembre 2011, prévoit notamment un voyage d’étude à Nuremberg. Il comportera notamment une réflexion sur les procès et sur la fabrication des mémoriaux (analyse des différents acteurs transnationaux, questions d’architecture et de scénographie...).

 

Le mercredi de 17h30 à 19h30,  Institut Pierre Renouvin, 1 rue Victor Cousin, Galerie J. B. Dumas, escalier L, 1er étage, salle F 603.  Programme Traces 2011-2012. Programme Traces 2011-2012.

 

 

• Raphaëlle Branche et Olivier Wieviorka  

M1 - M2 : HISTOIRE POLITIQUE ET MILITAIRE. FRANCE ET FRANCE COLONIALE

 

Mardi 15h-17h, Centre d’histoire sociale du XXe siècle, 9 rue Malher, 75004 Paris.

salle 309.  Programme Branche - Wieviorka Programme Branche - Wieviorka


• Raphaëlle Branche

Guerres et masculinités


Lundi 14h-16h, IHTP, 59 rue Pouchet, 75017 Paris.

Guerres et Masculinités Programme   Guerres et Masculinités Programme

 

 

Anne Hertzog (Université de Cergy - Pontoise) et Nicolas Offenstadt, 

La Grande Guerre aujourd'hui. Patrimoines / Territoires / Tourismes  : Séminaire organisé par la Directioin de la Mémoire du Patrimoine et des Archives (DMPA) du ministère de la défense et les universités de Cergy - Pontoise et Paris 1 Panthéon - Sorbone.

 

Tous les 1er mardis du mois (sauf pour mai 2012 : séance le 3e mardi, même heure), SGA/DMPA, Ministère de la défense et des anciens combattants, 37 rue de Bellechasse, 75007 Paris, salle Michelet (inscription : grande.guerre@defense.gouv.fr ou 01 44 42 13 01). Se munir d'une pièce d'identité pour accéder au site.

 

Dans sa deuxième année, le séminaire «La Grande guerre aujourd’hui. Patrimoines, territoires, tourismes» propose de poursuivre la réflexion sur le sens donné à cet événement dans la France contemporaine en questionnant les processus de constructions mémorielles et patrimoniales associés au conflit.

Dans la perspective du centenaire de la guerre, qui s’annonce comme un événement majeur et de portée mondiale, il semble plus que jamais nécessaire de s’interroger sur les enjeux, les acteurs et les pratiques que sous-tend la patrimonialisation des traces de guerre.

Chercheurs français et étrangers confronteront leurs regards et leurs approches. Le séminaire demeure cette année encore fidèle à une approche pluridisciplinaire.

  Plaquette Sem GG Plaquette séminaire Grande Guerre

 


Présentation

  • : Le blog de l'Institut des Etudes sur la Guerre et la Paix
  • Le blog de l'Institut des Etudes sur la Guerre et la Paix
  • : recherche sécurité paix guerre stratégie
  • : Ce blog présente les activités de l'Institut des Etudes sur la Guerre et la Paix, qui fédère, dans un esprit pluridisciplinaire, les recherches et les formations proposées par l'université Paris 1 Panthéon Sorbonne dans le domaine des études sur les conflits armés, leurs régulations et leur prévention. C'est également un espace d'information sur les activités du champ d'études, au-delà de l'université Paris 1.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus