Atelier

 

 

« Atelier pluridisciplinaire de recherche sur la Guerre et la Paix »

Institut des études sur la guerre et la paix 

Université Paris 1 (Panthéon-Sorbonne) 

mercredi 18h-20h, salle Perroy (Centre Sorbonne, 1 rue Victor Cousin, 75005 Paris)

 

L’atelier pluridisciplinaire de recherche est animé par de jeunes chercheurs issus de différentes disciplines des sciences humaines. Il est ouvert à tous les ceux que l’étude de la guerre et de la paix intéresse. Cet atelier a pour ambition de devenir un lieu de rencontre, de partage et d’échange entre chercheurs et d’amorcer une dynamique de travail collectif autour d’objets, d’intérêts et de problématiques communes et ainsi favoriser la réflexion épistémologique et interdisciplinaire des participants.

 

L'atelier est organisé par :

Julien Alerini (Doctorant histoire moderne, Prag, Université Paris 1)

Emmanuelle Cronier (Docteur histoire contemporaine, University of Birmingham, Centre for War Studies)

Benjamin Deruelle (MCF Université Lille 3)

Bruno Gombert (Doctorant histoire ancienne, Université Paris 1) 

 Sümbül Kaya (Doctorante en sciences-politiques, Université Paris 1)

Raphaëlle Laignoux (MCF histoire ancienne, Université Paris 1) 

 Svetlana Zasova (Docteur en droit, Responsable de projets et chercheur en droit international Université Paris 1)

 

 

Programme année 2013-2014 :


Après avoir traité de la figure du combattant, l’atelier pluridisciplinaire des études sur la guerre et la paix aborde la question des discours relatifs à la guerre. Il s’agira tout d’abord de comprendre comment et pourquoi les « discours de guerre » encouragent, justifient, condamnent, glorifient ou dissimulent l’action guerrière. Mais au delà la rhétorique guerrière, il s’agira aussi de s’interroger sur le rôle des pratiques discursives dans la construction sociale des conflits armés et des combattants.


Cette année une  nouvelle fois, l'atelier est co-organisé par les Universités de Paris 1 et de Lille 3

moz-screenshot-1

IRHiSLogo1

 

  5 février : Cyril Magnon-Pujot (Science-politique, CESSP, PARIS I), Une affaire de mots? Le discours des compagnies de sécurité privée sur la guerre


Se présentant comme de « nouveaux » acteurs « légitimes » des « situations instables », les compagnies de sécurité privée, ainsi que leurs utilisateurs, ont fait preuve d'innovations linguistiques importantes, ces vingt dernières années, en vue de caractériser leurs activités et leur secteur d'intervention, directement liés à la guerre dont tous cherchent -discursivement- à se distancier. 
Nous nous proposons ici de revenir sur les formes et les enjeux de cette requalification -autour de préceptes économiques pensés comme légitimateurs- d'une activité guerrière ancienne dont l'appellation est jugée stigmatisante : le mercenariat. Au delà de l'étude des discours, nous analyserons ici la portée de ce travail, revenant alors sur le poids des pratiques linguistiques et classificatoires dans la possible imposition d'une norme.  Inscrite dans un processus de « brouillage » de la notion de guerre, cette labellisation de la violence privée commerciale s'incarne -prenant alors effet- dans des pratiques, notamment la mise en œuvre d'une régulation de cette activité,  sur lesquelles nous reviendrons

 Bibliographie :

Cyril Magnon-Pujot, « Des mercenaires aux compagnies de sécurité privée. Construction et pratiques de légitimation de la violence privée commerciale dans le système international », Déviance et société, 2013.

Cyril Magnon-Pujot, « La souveraineté est-elle privatisable ? La régulation des compagnies de sécurité privée comme renégociation des frontières de l'État », Politix, 2011.


 

 5 mars : Hélène Guillot (Service Historique de la Défense),  Cadrer la Grande Guerre : la section photographique de l’armée et l’invention d’un discours officiel sur support photographique, 1915-1919.


La section photographique de l’armée voit le jour en avril 1915. Son principal objectif est de contrer la propagande par l’image ennemie exercée dans les pays neutres. Les autorités voient aussi dans cette création l’opportunité de constituer un fonds d’archives sur lequel s’appuyer pour témoigner des évènements devant l’Histoire. Les moyens mis en œuvre dès 1915, confirment que l’Etat entend contrôler toute la chaine de production mais aussi la diffusion de ses photographies. Ainsi, il s’assure une représentation de la guerre filtrée, fabriquée et orientée, démontrant par ailleurs, la place désormais accordée aux images et à leur pouvoir.

 

 2 avril : Noémie Turgis (Droit), Le discours de la guerre juste de nos jours


Tradition de pensée, doctrine éthique et politique indiquant les conditions générales pour que la guerre soit moralement admissible, les théories de la guerre juste visent à encadrer l'usage de la force autour d'une série de critère conditionnant l'entrée en guerre, sa conduite ou encore les conditions de la paix. Bien qu'issue de la pensée antique, ces théories n'en conservent pas moins une pertinence contemporaine majeure. Sans prétendre couvrir l'ensemble des problématiques relatives à ce thème, cet atelier sera ainsi l'occasion d'aborder plusieurs questions relatives à la fonction du discours de la guerre justes dans les conflits récents. Plus encore que de réinterroger les conditions de la guerre juste, l'intention est ici d'aborder d'une part les relations qu'entretiennent le droit international et les théories de la guerre juste et d'autre part la manière dont ce discours est récupéré et revivifié ces dernières années afin, notamment, de justifier les interventions armées et susciter le soutien de l'opinion publique.

 

 7 mai : Adam Baczko (Science politique), La communication des combattants

dans la guerre civile en Syrie

 

 4 juin : Emilie Dosquet (Histoire, doctorante Paris 1), Les enjeux de

l’argumentation dans les gazettes pendant la guerre de la ligue d'Augsbourg

 


 

Programme année 2012-2013 :


Cette année, l'atelier a choisi de se pencher sur le thème « devenir combattant ». Comme l'année précédente, l'atelier se veut un espace de recherche et d'échanges ouvert et pluridisciplinaire. A l'aide d'outils conceptuels et méthodologiques issus de champs disciplinaires variés, les intervenants seront invités à s'interroger sur la définition du combattant, sur ses motivations et les causes de son engagement, sur l’émergence de cultures, d’identités et de solidarités guerrières, mais aussi sur les façons de préparer le corps l'esprit à l’expérience du combat.


Cette année, l'atelier est co-organisé par les Universités de Paris 1 et de Lille 3

moz-screenshot-1

IRHiSLogo1


  17 octobre : Qu’est-ce qu’un combattant ? Les cadres juridiques de Grotius à nos jours

Karine Bannelier-Christakis (MCF-HDR droit international, Université de Grenoble),  Le combattant et son ombre. Retour sur une notion fondamentale mais équivoque du droit des conflits armés

Bibliographie :

CAMERON (L.), “Private military companies: their status under international humanitarian law and its impact on their regulation”, RICR, Vol. 88, n° 63, 2006, pp. 573-598.

CICR, Le document de Montreux sur les obligations juridiques pertinentes et les bonnes pratiques pour les Etats en ce qui concerne les opérations des entreprises militaires et de sécurité privées pendant les conflits armés, Montreux, 2008, 44 p.

DETTER (I.), “The law of war and illegal combatants” 75 Geo. Wash. L. Rev. 1049 2006-2007.

DÖRMANN (K.), “The legal situation of ‘unlawful/unprivileged combatants’, RICR Vol. 85 n° 849, 2003, pp. 45-74.

MELZER (N.), Guide interprétatif sur la notion de participation directe aux hostilités en droit international humanitaire, CICR, 2009, 88 p.

WENGER (A.), MASON (S.), “The civilianization of armed conflict: trends and implications”, RICR, Vol. 90, n°872, 2008, pp. 835-852.


Nathalie Duclos (MCF science politique, Université de Tours), La porosité de la catégorie "combattant" dans les guerres contemporaines

Bibliographie :

L'adieu aux armes ? Parcours d'anciens combattants" Nathalie Duclos (dir), éditions Karthala, collection recherches internationales, Paris, 2010. 

 War Veterans in Postwar Situations, Chechnyna, Serbia, Turkey, Peru, and Côte d'Ivoire, Nathalie Duclos (dir),  Palgrave Macmillan, Series in International Relations and Political Economy 2012.


14 novembre : Armée de conscription et armée de métier ?
 

Thomas Hippler (MCF Centre d’études germaniques, IEP Lyon), Le sujet conscrit: les débuts du service militaire universel, France/Prusse, 1789-1830

Bibliographie:

Hippler Thomas, Soldats et citoyens. La naissance du service militaire en France et en Prusse, Paris, Presses Universitaires de France, collection « Pratiques théoriques », 2006, 375 p.

Hippler Thomas, L'État, le citoyen, l'armée : volontariat et contrôle social in Sous la direction de Jean-Pierre Jessenne, Civils, citoyens-soldats et militaires dans l'Etat-Nation (1789-1815), Paris, Publications de la société des études robespierristes, 2006, p. 59-66.

Hippler Thomas, Service militaire et intégration nationale pendant la Révolution française in Annales Historiques de la Révolution Française, n° 329, juillet-septembre 2002, p. 1-16.


Sümbül Kaya (Doctorante en science politique, Université Paris 1), La conscription en Turquie depuis 1980

Bibliographie:
"Le retour des conscrits, vecteur de construction d'un régime de sécurité nationale ?", in L'adieu aux armes ? Parcours d'anciens combattants" sous la direction de Nathalie Duclos, éditions Karthala, collection recherches internationales, Paris, 2010. 

"La fabrique du 'soldat-citoyen' à travers la conscription en Turquie », European Journal of Turkish Studies, Thematic Issue N° 8, No. 8, 2009, | Surveiller, normaliser, réprimer. Papier en ligne sur le site de la revue : http://ejts.revues.org/index2922.html 


12 décembre : Volontariat et engagement

Adrian Gregory (fellow of Pembroke college, University of Oxford), Les volontaires britanniques de la Première Guerre mondiale

Bibliographie :

Adrian Gregory, The last Great War : British Society and the First World War, Cambridge University Press, 2008.

Helen Mc Cartney, Citizen soldiers : the Liverpool Territorials in the First World War, Cambridge University Press, 2011.

Peter Simkins, Kitchener's army : the raising of the new armies, 1914-1916.

 

 

9 janvier : Discours, argumentation, endoctrinement

Violaine Sébillotte (Professeur histoire ancienne, Université Paris 1), La valeur de l'hoplite athénien : normes civiques, tradition textuelle et histoire sociale

Résumé:

L'Antiquité grecque classique a longtemps fourni un lieu où puiser des arguments pour légitimer l'attachement à la patrie (patris), cette cité (polis) défendue les armes la main par le combattant citoyen par excellence qu'est l'hoplite. On sait comment Tyrtée, d'une part, Eschyle, d'autre part, ont servi de modèles poétiques pour le lyrisme révolutionnaire des sans-culottes. Peut-on mesurer la portée sociale de tels discours de guerre qui construisaient, dans l'Antiquité grecque classique, une figure de combattant masculin à la fois héroïque et solidaire ? L'historien a-t-il les moyens de cerner leur réception dans les sociétés qui les ont produits ? Peut-on parler d'endoctrinement et d'intériorisation des normes ou bien s'agissait-il d'un simple bluff ? Comment la transmission des sources manuscrites contribue-t-elle à orienter notre lecture des sociétés anciennes ?
Bibliographie :
- Pierre Vidal-Naquet, « La tradition de l'hoplite athénien », dans Jean-Pierre Vernant, Problèmes de la guerre en Grèce ancienne [1968], Editions de l'EHESS, Paris, 1985, p. 161-181.
- Victor D. Hanson, Le modèle occidental de la guerre [1989], trad. A. Billault, Les Belles Lettres, Paris, 1990.
- John J. Winkler, « Faire la loi : la supervision du comportement sexuel dans l'Athènes classique » dans Désir et contraintes en Grèce ancienne [1990], trad. S. Boehringer et N. Picard, EPEL, Paris, 2005, p. 95-142.
- Violaine Sebillotte, Libérez la patrie. Patriotisme et politique en Grèce ancienne, Paris, Belin 2006.
- « "Mourir pour la patrie". La rhétorique patriotique et la violence de guerre : l'exemple de l'Iliade », dans J.-M. Bertrand (éd.), La violence dans les mondes grec et romain, Paris, Publications de la Sorbonne, 2005, p. 377-394.
- « Nations en guerre, individus pacifistes : la paix comme lecture critique de l'idéologie civique chez Hérodote » Paroles de paix en temps de guerre sous la dir. de S. Caucanas, R. Casals et N. Offenstadt, Toulouse, Éd. Privat, 2006, p. 93-105.

 

13 février : Formation : les savoir-faire du corps

Caroline Moricot (MCF sociologie, Université Paris 1), La fabrique du combattant aérien : contrôler son corps, gérer ses émotions et agir à distance

Résumé:  A partir d'un travail de terrain réalisé avec des pilotes de chasse de l'armée de l'air, nous avons interrogé les évolutions technologiques les plus récentes pour comprendre la manière dont elles modifient le rapport au risque, la perception du danger, les pratiques sociales qui permettent d'en juguler certains effets, la représentation du réel autour de laquelle se structure l'action. Quel rôle joue par exemple le collectif (en l'occurrence l'escadron de chasse) dans la gestion de la peur, la construction de la confiance nécessaire à l'action sous la menace ? Que se passe-t-il dans un avion de chasse au moment du tir ? De quoi la mise à distance accentuée par des dispositifs techniques de plus en plus performants protège-t-elle exactement ? A quoi expose-t-elle au contraire ? Quel rapport à l'Autre (l'ennemi, mais aussi le coéquipier en vol ou au sol) construit-on à l'occasion de ce type d' « échange » ?

Bibliographie :
Gérard Dubey et Caroline Moricot, Trop près, trop loin : les mutations de la perception du combat par les équipages d'avions de chasse, Les documents du C2SD, n° 99, 2008.

 

13 mars : Formation : les savoir-faire du corps

Arnaud Guinier (Doctorant histoire moderne, Université de Poitiers), La fabrique des "crétins". Former les soldats au combat dans l'armée des Lumières (France, 1748-1789)

Bibliographie :

Michel Foucault, Surveiller et punir. Naissance de la prison, Paris, Gallimard, 1975.

John Lynn, De la guerre : une histoire du combat des origines à nos jours, Paris, Tallandier, 2006 (1re éd.  2003)

Harald Kleinschmidt, « Mechanismus und Biologismus im Militärwesen des 17. und 18. Jahrhunderts. Bewegungen - Ordnungen - Wahrnehmungen », in D. Hohrath et K. Gerteis (dir.), « Die Kriegkunst im Lichte des Vernunft. Militär und Aufklärung im 18. Jahrhundert », Aufklärung, vol. 11, n° 2, 1999, p. 51-73.

 

Arnaud Waquet, (Enseignant-chercheur, Université de Lille 2, faculté des Sciences du Sport et de l'Education physique), Football et identité masculine des "Poilus" (1914-1919)
Bibliographie :

Gilbert Andrieu, DE Joinville à l'Olympisme : rôle des armées dans le mouvement sportif français, revue EPS, 1996 et Les Sportifs français dans la Grande Guerre, Le Fantascope, 2011.

Arnaud Waquet, "Wartime Football, a Remedy for the Masculine Vulnerability of Poilus (1914-1919)", The International Journal of the History of Sport, vol 29/8, 2012.

 

 

10 avril : Violence guerrière et identité combattante : Expériences du combat

Olivier Grojean (MCF science-politique , Université d’Aix-Marseille), L'identité combattante dans les groupes radicaux
Bibliographie :

Della Porta, Donatella, Participation in Underground Movements. A Comparative Perspective, Greenwich, Co.: JAI Press, 1992.

Grojean, Olivier et Kaya, Sümbül, « Ce que font les combattants lorsqu'ils ne combattent pas. Regards croisés sur les guérilleros du PKK et les commandos de l'armée turque », Pôle Sud. Revue de science politique de l'Europe méridionale, n°37, p. 99-115.

Grojean, Olivier, « Comment gérer une crise politique interne ? Façonnage organisationnel du militantisme et trajectoires de défection », in Politix. Revue des sciences sociales du politique, à paraître.

Grojean, Olivier, « Lutte armée et libération féminine. Théories et construction des rapports de genre dans la guérilla kurde de Turquie », Critique internationale, à paraître.   

Fillieule, Olivier, Disengagement Process from Radical Organizations: What is so different when it comes to Exclusive Groups, Political ScienceWorking Paper Series, Université de Lausanne, n°50, 2011, URL : http://www.unil.ch/webdav/site/iepi/shared/TSP50_-_Fillieule.pdf

 

Michel Goya (Directeur d’étude des nouveaux conflits, Irsem),  L'apprentissage du feu


15 mai : Culture guerrière et identité combattante : Expériences du combat

Philippe Clancier (MCF histoire antique, Université Paris 1), Penser la guerre en Mésopotamie: la question de l'expérience
Guillaume Gernez (MCF archéologie, Université Paris 1), Le combat et sa représentation dans l'Orient ancien


12 juin : bilan annuel et programmation pour l’année suivante

 

 

 


Programme 2e semestre 2012 :


7 mars : Les war studies : enjeu de la constitution d’un champ disciplinaire en France 

bibliographie de la séance 

Emmanuelle Cronier (Docteur histoire contemporaine, University of Birmingham, Centre for War Studies) et Benjamin Deruelle (Docteur histoire moderne, Prag, Université Paris 1), Les war studies dans le monde anglo-saxon


Julien Alerini (Doctorant histoire moderne, Prag, Université Paris 1) et Raphaëlle Laignoux (MCF histoire ancienne, Université Paris 1), La nouvelle histoire bataille : un monde éclaté ?


Svetlana Zasova (Docteur en droit, Responsable de projets et chercheur en droit international Université Paris 1), Le regard des juristes sur l’étude de la guerre


Bruno Gombert (Doctorant histoire ancienne, Université Paris 1), Sociologie et polémologie, l’école de Gaston Bouthoul


Sümbül Kaya (Doctorante en sciences-politiques, Université Paris 1), Les sciences-politiques et l’étude de la guerre

 

28 mars : La guerre et la paix : quelles définitions ?

Thomas Lindemann (Professeur à l'université d'Artois, CERAPS Lille 2), La non-reconnaissance de la guerre et la guerre pour la reconnaissance

Résumé : Contrairement à une idée largement répandue, les conflits entre Etats ou organisations para-étatiques n'ont pas diminué entre 1991-2011 par rapport aux vingt années précédentes. On peut citer à titre d'exemple la guerre du Golfe de 1991, celle de l'ex-Yougoslavie (1992-1995), le conflit du Haut Karabakh entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan (1993-1994), le conflit israélo-palestinien, la guerre entre l'Erythrée et l'Ethiopie (1998-2000), la guerre du Kosovo (1999), les guerres américaines post-11 septembre ou encore l'intervention armée de la France et de la Grande-Bretagne contre la Libye du colonel Kadhafi (2011). Notre communication tente d'abord d'expliquer l'euphémisation voire la négation de la violence inter-étatique dans les discours des décideurs politiques et des « experts stratégiques ». Nous retracerons plus en détail leurs opérations de « re-labellisation» de la violence. Nous proposerons aussi des pistes pour expliquer la persistance de la « guerre » dans l'après-guerre froide.  Nous faisons l'hypothèse que la notion de « déni de reconnaissance », telle qu'elle a été travaillée notamment par A. Honneth, apporte un éclairage sur le déclenchement des guerres contemporaines.

Bibliographie :

Thomas Lindemann, Erik Ringmar, The International Politics of Recognition, Paradigm , Yal Series, 2012, 256 p.

Thomas Lindemann, La guerre, Paris, Armand Colin, 2010, 190 p.

Thomas Lindemann, Causes of War. The Struggle for Recognition, ECPR, Colchester, 2010, 176 p.

 

 Hélène Tigroudja (Professeur à l'université d'Artois, Lille 2), L'état de guerre au regard du droit. Définitions et conséquences juridiques

Résumé : Helene Tigroudja évoquera, notamment, le glissement vers la notion de conflit armé (et la raison), ainsi que les éléments d'identification posés par le juge international notamment, pour distinguer cet état de guerre ou de conflit de l'état de "paix".

Bibliographie :

Numéro spécial de la RICR 2009 (n°873), "La typologie des conflits". Disponible en ligne ici.

Tigroudja, Helene, "Quel(s) droit(s) applicable(s) à la « guerre au terrorisme » ", Annuaire français de droit international,  48 (2002), pp. 81-102. Disponible en ligne ici.

 

4 avril : Gestion de crise : à la frontière du militaire et de l’humanitaire

Pierre Salignon (Directeur de l'action humanitaire, Médecins du Monde), Les opérations de secours en ex-Yougoslavie, 1991-1995 : enjeux humanitaires et militaires

résumé :

Je me propose au travers de mon expérience de terrain en ex-Yougoslavie d'apporter un éclairage sur la relation entre le monde de l'humanitaire et celui du militaire sur la base du témoignage que j'ai été amené à délivrer dans le cadre de la mission d'information sur le massacre de Srebrenica organisée par le parlement français. http://www.assemblee-nationale.fr/dossiers/srebrenica/audition20.asp. Au moment même où les violences contre les civils se poursuivent en Syrie et où l'accès des humanitaires aux civils est interdit, les dilemmes rencontrés en ex-Yougoslavie ont été et restent une source de réflexion et d'adaptation dans le cadre de mes responsabilités de dirigeant associatif pour penser la relation entre humanitaires et militaires dans des situations de crises diverses (conflit armé ou catastrophes naturelles) ; « faute d'un dialogue continu et transparent, il y a une défiance qui s'installe entre les ONG et l'Etat français. A la fois sur la protection de nos représentants sur le terrain, et sur les questions touchant à l'accès aux populations. Il y a nécessité d'une discussion urgente. »

Bibliographie :

Revue humanitaire/25, Dossier "L'humanitaire à venir", juin 2010, http://humanitaire.revues.org

Le Monde, 7 Août 2010, Débat, « Aider Haïti à sortir de la dépendance humanitaire », avec Luc Evrard, journaliste ; Revue Humanitaire 27, dossier « Haïti, sortir de la dépendance humanitaire ? » Décembre 2010 dont article, « Haïti, tenez vos promesses ! » P. Salignon et le Docteur Olivier Bernard, Président de MDM ; http://humanitaire.revues.org

Sri Lanka: "Sri Lanka, behind closed doors", ODI Humanitarian Practice Network website www.odihpn.org, October 2009;« Au Sri Lanka, un inacceptable huis clos, Compter les morts au Sri Lanka remet-il les représentations humanitaires en question? », www.slate.fr, septembre 2009 ;

omalia: ODI Humanitarian Practice Network "Somalia, the humanitarian trap, part II", Pierre Salignon, ODI HPN http://www.odihpn.org/report.asp?id=3220 and http://reliefweb.int/node/438515

R Brauman & Pierre Salignon, Iraq: in Search of a "Humanitarian Crisis" April 16, 2004, https://www.doctorswithoutborders.org/publications/article.cfm?id=1385&cat=ideas-opinions

Afghanistan, l'humanitaire assassiné, http://www.msf.fr/actualite/articles/afghanistan-humanitaire-assassine

Une iTW radio en lien avec le sujet : - http://www.rfi.fr/emission/20110409-pierre-salignon-directeur-general-action-humanitaire-medecins-monde

 

 

2 mai : Violences de guerre : une approche historique du combat

Xavier Lapray (Docteur en histoire antique, Université Paris 1), Violence des batailles : perspectives historiographiques et méthodologiques à partir du cas romain

résumé :

Après une présentation critique des nouvelles approches sur la bataille antique, on explorera trois manières d’aborder cet objet à partir du cas romain. Un premier volet sera consacré à l’analyse des discours antiques tenus sur les batailles et à la façon dont l’historien peut recourir à des disciplines extérieures à sa spécialité – comme la théorie littéraire, la linguistique ou la narratologie – pour étudier la parole des Anciens sur les affrontements armés. Un deuxième volet exposera les différentes méthodes pour approcher la violence des combats antiques : les sources archéologiques seront privilégiées et l’on présentera la manière dont les historiens peuvent faire appel à l’anthropologie, à la médecine ou à des méthodes comparatistes pour aborder le phénomène de la violence armée. On montrera dans un troisième temps les apports que peut fournir la sociologie contemporaine, notamment la sociologie de l’action et la sociologie pragmatique, dans l’analyse des comportements au combat.

Bibliographie :

Jean Kempfer, Poétique du récit de guerre, Paris (José Corti), 1998.

Jon E. Lendon, « The Rhetoric of Combat : Greek Military Theory and Roman Culture in Caesar’s Battle Descriptions », Classical Antiquity, 18 (2), 1999, p. 273-329.

Philipp Sabin, « The Face of Roman Battle », Journal of Roman Study, 90, 2000, p. 1-17.

Everett L. Wheeler, « Firepower : Missile Weapons and the “Face of Battle” », Electrum, 5, 2001, p. 169-184.

Journal of Roman Military Equipment Studies, 11, 2000 (Re-enactment as Research. Proceedings of the Twelfth International Roman Military Equipment Conference, South Shields, 1999).

Philipp W. M. Freeman etAnthony Pollard (éd.), Fields of Conflict : Progress and Prospect in Battlefield Archeology, Oxford (Archaeopress, « BAR International Series » N°1530), 2001.

François Dubet, Sociologie de l’expérience, Paris (Seuil), 1994.

Mohamed Nachi, Introduction à la sociologie pragmatique : vers un nouveau style sociologique ?, Paris (Armand Colin), 2006.


Alexander Watson (Docteur en Histoire, Boursier Marie Curie, Université de Varsovie), Motivation, violence et résilience dans les armées britanniques et allemandes en 1914-1918

résumé :

This paper discusses how psychology and sociology can assist the historian studying battlefield violence.  It focuses on the historiography of the First World War; a field which in recent decades has been the subject of a particularly intensive and innovative international research effort.  The paper briefly examines the shortcomings of the ‘new military history’, which draws on tools of social and cultural history in order to analyse events on the battlefield.  It explains how historians, including the current author, have recently sought to overcome these problems by incorporating into their work theoretical and empirical research in sociology and psychology.  The paper explores what research from these fields has to offer historians, and addresses the challenges of employing such interdisciplinary methodology in a historical study.  It argues that such approaches are necessary in order to reach a deeper understanding of past battlefield violence.

Bibliographie :

Ashworth, T., Trench Warfare 1914-1918.  The Live and Let Live System, London, Macmillan, 1980, 2000.

Roper, Michael, The Secret Battle.  Emotional Survival in the Great War, Manchester and New York, Manchester University Press, 2009.

Shils, E.A. and Janowitz, M., ‘Cohesion and Disintegration in the Wehrmacht in World War II’, Public Opinion Quarterly, Vol. 12, No. 2 (Summer 1948), pp. 280-315.

Smith, Leonard V., Between Mutiny and Obedience.  The Case of the French Fifth Infantry Division during World War I, Princeton, New Jersey, Princeton University Press, 1994.

Watson, Alexander, Enduring the Great War.  Combat, Morale and Collapse in the German and British Armies, 1914-1918, Cambridge, Cambridge University Press, 2008.

 

16 mai : Une approche anthropologique : mémoire et guerre

Joel Candau (Professeur d’anthropologie, Université de Nice), Tragédies, mémoire et métamémoire

résumé :

 Les tragédies collectives, guerres ou catastrophes, sont propices à l'émergence d'une mémoire partagée ou revendiquée comme telle. Après avoir rappelé les conditions d'un partage réel des représentations du passé, je prendrai appui sur la distinction entre trois catégories anthropologiques de la mémoire - protomémoire, mémoire dite de haut niveau, métamémoire - pour illustrer i)la force et la fonction du discours métamémoriel dans la mémoire des tragédies, ii)la tension constante entre une métamémoire fermée et une métamémoire ouverte.

Bibliographie:

Joël Candau, « Les formes partagées des affects olfactifs : des protoaffects aux affects représentationnels », Noesis, n° 16 (2010), p. 129-154.

Joël Candau, « L’anthropologie, science historique et naturelle de la culture », Al Misbahia, vol. 8 (2009), p. 115-140.

Joël Candau, Anthropologie de la mémoire, Paris, Armand Colin, 2005, 198 p.

Joël Candau, Mémoire et expériences olfactives. Anthropologie d’un savoir-faire sensoriel, Paris, PUF, 2000,  162 p.

Joël Candau, Mémoire et identité, Paris, PUF, 1998, 226 p.


6 juin : Séance de bilan et choix d’un thème pour l’année universitaire 2012-2013

Présentation

  • : Le blog de l'Institut des Etudes sur la Guerre et la Paix
  • Le blog de l'Institut des Etudes sur la Guerre et la Paix
  • : recherche sécurité paix guerre stratégie
  • : Ce blog présente les activités de l'Institut des Etudes sur la Guerre et la Paix, qui fédère, dans un esprit pluridisciplinaire, les recherches et les formations proposées par l'université Paris 1 Panthéon Sorbonne dans le domaine des études sur les conflits armés, leurs régulations et leur prévention. C'est également un espace d'information sur les activités du champ d'études, au-delà de l'université Paris 1.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus